Federation Internationale Musique Esperance

PROGRAMMES

Au cours des différentes étapes de son évolution, la Fédération Internationale Musique Espérance (FIME) s'est toujours attachée à mettre en pratique à travers ses actions les principes fondamentaux suivants :

- consolider une culture de paix et de non-violence ;

- développer la pratique artistique en des lieux défavorisés, pour parvenir à une meilleure intégration en rejetant toute forme de discrimination ;

- mettre l'accent sur les enfants et la jeunesse ;

- refuser la pauvreté et la misère en oeuvrant dans le cadre de programmes de développement intégré et en stimulant les échanges Nord-Sud ;

- entreprendre des actions communes avec les autres ONG en maintenant un dialogue permanent avec elles.

 

1) Musique et Paix, Trésor d'Humanité : consolider une culture de paix et de non-violence

 

La Voix des sans Voix

- La Voix des sans Voix est un programme conçu en 1991 par le président fondateur de Musique Espérance, à la demande de l'écrivain Jorge Semprun, alors ministre de la Culture du gouvernement espagnol, pour la commémoration en 1992 du cinquième centenaire de la découverte de l'Amérique.

La Voix des sans Voix est destinée à donner une visibilité aux différentes régions culturelles - surtout précolombiennes - qui ont servi de lien entre les pays d'Amérique latine et les Caraïbes.

Ce programme de Musique Espérance a été adopté par l'UNESCO en 2004. En juillet 2005, le directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsura, s'est rendu en Argentine pour présenter la première « Mostra du Mercosur » (Muestra Mercosureña) au théâtre Colón de Buenos Aires.

Depuis cette date, 18 Mostras ont été présentées. Ces représentations incluent également la population noire d'Amérique latine et les expressions populaires de musique, danses et rituels. De nombreux films documentaires sur ces « Mostras » sont régulièrement diffusés en Argentine et dans d'autres pays d'Amérique du Sud.

Site internet (en espagnol) :

 

- L'Orchestre pour la Paix

 

En 1988, lors d'une tournée au Moyen-Orient, Miguel Ángel Estrella pressentit l'aspiration des musiciens à dépasser les haines fratricides par le biais de la musique. Pendant dix ans, il travaille à la réalisation de ce projet et grâce à sa volonté et sa ténacité, l'Orchestre pour la Paix est créé en 2002.

Cet orchestre réunit une quarantaine de jeunes musiciens professionnels de cultures et de nationalités différentes, venus du monde arabe et d'Israël. Essentiellement au service des communautés divisées du Moyen-Orient, cet orchestre s'élargit à toutes les autres communautés. Il se produit dans différents lieux en France et à l'étranger. Il s'ouvre à tous les types de musiques : classique, traditionnelle, contemporaine.

Depuis sa création, l'Orchestre pour la Paix a donné plus de trente concerts (Belgique, France, Jordanie, Luxembourg...) pour partager avec le plus grand nombre son message de paix et de tolérance.

 

Orchestre pour la Paix

 

- Le Quatuor pour la Paix, créé en 2010, est une émanation de l'Orchestre pour la Paix. Il se produit plus particulièrement dans des établissements scolaires ou universitaires devant un jeune public de collégiens, lycéens ou étudiants. Au cours de ces rencontres, un programme de découverte musicale est proposé : musique classique, jazz, tango, musique orientale. À la suite du concert, il est prévu un moment d'échanges entre les musiciens et le public sur le thème « la musique et son rôle de communication solidaire entre les hommes et les peuples ».

En France, avec le soutien du ministère de la Culture et du ministère des Affaires étrangères, quatre concerts ont réuni plus de 400 collégiens et lycéens en 2011/2012, et deux autres concerts sont en cours de préparation.

Présentation complète du Quatuor pour la Paix

 

2) Pratique artistique dans des lieux défavorisés

Partout où les associations affiliées sont présentes (Argentine, Colombie, Belgique, France, Espagne, Portugal, Suisse...), Musique Espérance met en oeuvre des ateliers musicaux et organise des rencontres musicales solidaires, pour lutter contre toute forme de discrimination et favoriser une meilleure intégration.

 

Musique Espérance Vinará

 

3) Pratique artistique en milieu carcéral

L'intervention de Musique Espérance dans les prisons date de 1984. En Argentine, en Belgique, en France, au Portugal, à partir des concerts organisés, un dialogue s'instaure avec les détenus. Grâce au travail effectué par les bénévoles de Musique Espérance, des actions de coordination se développent : alphabétisation, lecture, pratique artistique.

 

4) Formation de « musiciens sociaux »

À Buenos Aires, en Argentine, suite à un accord entre l'Escuela de Artes de l'Université de La Plata, l'Association des Mères de la Place de Mai et Musique Espérance Argentine, un diplôme équivalent à un BTS de « musicien social » vient d'être créé. Cette formation en trois ans doit fournir aux jeunes étudiants musiciens une orientation sociale et leur donner les outils nécessaires pour travailler dans les milieux difficiles (prisons, bidonvilles, hôpitaux psychiatriques...). Depuis juin 2011, 80 étudiants sont formés. Cette formation se déroule au Centre pour la Mémoire et les Droits de l'Homme (ancien centre de détention clandestin pendant la dictature).

 

5) Coopération et échanges

- Avec l'association Un enfant, Une promesse, un programme a été mis en place, destiné à garantir l'éducation des enfants des camps de réfugiés palestiniens. De nombreux concerts de Miguel Ángel Estrella, président de la FIME, dans les Émirats Arabes Unis, en Jordanie, en Territoires palestiniens, donnent vie à ce programme mis en place il y a cinq ans.

- Musique Espérance a participé aux deux éditions de la Coupe de la Fraternité, organisée en 2010 et 2011 à Paris par La Voix de l'Enfant. Cette manifestation regroupe autour de rencontres sportives et artistiques, pendant une semaine, cent enfants de 11 à 13 ans, issus de milieux défavorisés et conflictuels, venus de différents pays d'Amérique, d'Europe, d'Asie et d'Afrique.

 

6) « Alphabétisation musicale », en partenariat avec d'autres ONG

- En partenariat avec ATD Quart Monde, des concerts de solidarité sont donnés par le président de la FIME dans des quartiers défavorisés, comme en 2011 en Pologne, dont les bénéfices ont été reversés aux bibliothèques de rue développées dans des quartiers par cette ONG.

- France Terre d'Asile et le président de la FIME développent un projet commun de création d'ateliers de musique pour de jeunes réfugiés. Dans ces ateliers, les enfants travailleront sur des musiques de leurs pays d'origine, ainsi que sur des musiques traditionnelles françaises. L'objectif est de sauvegarder leurs cultures et en même temps de faciliter leur intégration dans le pays qui les reçoit.

En 2010, la FIME et France Terre d'Asile ont obtenu conjointement la troisième mention d'honneur du Prix UNESCO / BILBAO pour leur travail commun sur ce projet, « La musique, un pont entre ici et là ».